News

ARCHES® vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2019

Pour l’occasion, nous avons demandé à Emmanuelle Aussedat de réaliser une lithographie originale 3 couleurs qui a été imprimée sur papier Velin d’ARCHES® 250 g/m².

L’abstraction n’en est jamais une réellement. Elle est l’interprétation de ce que nous voyons, de ce que nous ressentons. Cette lithographie fait partie d’une série appelée paysage, vue d’avion. Les formes redessinées, restructurées, cernées par des lignes noires, l’alchimie de la ligne et de la matière font la composition d’un espace épuré ne gardant que l’essentiel pour le regard et le sensible.

Dessinée sur pierre, numérotée et signée par l’artiste, elle a été imprimée en France, sur presse Voirin, par l’Atelier Stéphane Guilbaud, Maître d’Art.

Qui est Emmanuelle Aussedat ?

Emmanuelle Aussedat est née en 1956 à Paris. Elle entre à l’école des Beaux-Arts en 1975, puis elle obtient son diplôme supérieur d’Arts Plastiques de Paris en section dessin en 1980, elle continue avec une section Lithographie en 1984 (et obtient la mention très bien).

Depuis la Lithographie ne l’a plus quittée.  Cette technique artistique offre en effet de nombreuses libertés à l’artiste (tant dans les instruments utilisés que sur les techniques appliquées), puisque les couches de couleurs se superposent. Emmanuelle Aussedat a très vite fait le choix de s’intéresser aux couleurs et aux matières. Selon A. C Dray « les récents travaux d’Emmanuelle Doërr Aussedat sont imprégnés d’harmonie, d’unité et de sensibilité. La construction du tableau est comme la construction d’une histoire. Les formes sont des aplats de tonalité différente qui à un moment se croisent ou s’éloignent, pour s’effacer ou s’affirmer ». D’ailleurs, dans son œuvre, tout inspire, mais surtout les voyages et la couleur des paysages : New-York, le Japon, une nuit andalouse…

Les traits d’Emmanuelle Aussedat sont précis, maitrisés et architecturaux. La couleur y est aussi très importante, ainsi Emmanuelle Aussedat développe une fascination pour le noir, qui varie en fonction de l’œuvre, lumineux dans certaines, ou au contraire profond et pur dans d’autres.

Emmanuelle Aussedat a sa propre presse, ce qui lui permet de tirer de petits exemplaires, lui permettant alors de rester dans un travail purement artistique. Cela lui permet également d’être en perpétuel renouvellement.

L’artiste est présente dans plusieurs musées, en France et à l’international, comme le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, la Bibliothèque Nationale de France, le Musée d’Air France, la Fundacion Actilibre, et le Musée Reina Sofia à Madrid ou encore la Collection BID à Washington.

www.emmanuelleaussedat.com 

Litho voeux

Stéphane GUILBAUD, Maître d’Art

Élève aux beaux arts de Paris, Stéphane Guilbaud débute dans le métier de lithographe à l’Atelier Desjobert à Paris en 1979. A la tête durant quinze années de l’Atelier Arts Litho, il offre son savoir-faire à de nombreux artistes, galeristes ou éditeurs internationaux. Aux côtés de contemporains tels que Zao Wou Ki, Pierre Alechinsky, Oliver Debré, Francis Bacon, Arman, Daniel Authouart, ou encore Corneille, Vladimir Velickovic, Zhang Xiao Gang, Yue Minjun, Yan Pei Ming, Stéphane Guilbaud forge son expertise, son regard, façonne son métier.

Membre des Grands Ateliers de France, Stéphane Guilbaud poursuit aujourd’hui dans cette même énergie alors qu’il a eu l’honneur en 2010 de recevoir le titre de Maître d’Art ; s’attachant également à former ceux qui demain porteront la responsabilité si particulière que celle d’accompagner une œuvre, une image en devenir.

L’utilisation d’outils anciens et la pérennisation de savoir-faire ancestraux ne font pas de nous, artisans, des gardiens de musées, ni de nos ateliers des sanctuaires. La mise en œuvre de techniques anciennes au service de modes d’expression extrêmement variés et très actuels démontrent chaque jour combien la pratique d’un métier d’art n’est pas la vénération des cendres, mais la célébration du feu. La seule nostalgie qui nous habite est celle de nos projets futurs, aussi, l’expérience la plus exaltante du métier d’un artisan est sans doute celle qu’il a rêvée, et qu’il s’apprête à vivre demain.